Follow by Email

dimanche 19 février 2012

NICOLAS SORET OU LE BREF DE MARCHÉ

Désormais,il y a mieux que les brèves de comptoir, ce sont les brèves de marché. Nicolas Soret en visite sur le marché des Champs Plaisants, s'est intéressé au budget de la ville de Sens...d'une curieuse façon : "il faudrait", a t il dit devant témoins, "trouver des élus pour ne pas voter le budget", en les citant bien sûr, ce que je ne saurais reproduire aussi.
Il s'agit là d'augmenter le pouvoir de nuisance naturel de l'opposition et des dissidents qu'il compte apparemment dans ses alliés objectifs.
Les champignons poussent sur le fumier pour qu'éclosent de jolies fleurs, mais elles sont tellement éphémères...
Pour ma part, je fais fort heureusement la différence entre la gestion communale et les élections législatives, ne voulant en aucun cas mélanger les problèmes importants de Joigny et le marasme dans lequel Nicolas Sarkozy et sa majorité nous entrainent.

2 commentaires:

  1. L’attitude de Soret est une vraie honte. Si cette affaire est vraie, et il n’y a aucune raison qu’elle ne le soit pas, il doit évidemment démissionner et le PS doit lui retirer son investiture s’il veut rester, aux yeux des habitants du Nord de l’Yonne, un parti intègre. Bloquer le budget d'une ville, c'est grave. Il se soucie vraiment des Sénonais, le sieur Soret ? En gros, il veut nous pourrir la vie, à nous, les Sénonais, tout en captant nos voix. Et c’est lui qui sera chargé de nous représenter à Paris ? Franchement, le jeune loup est très maladroit ou plutôt, très bien avec la droite. Une honte, je vous dis.
    Un Sénonais outré

    RépondreSupprimer
  2. oui je trouve ces propos plutot aberrants et ma voisine a entendu la même chose! c'est pas chouette de faire ça monsieur soret

    RépondreSupprimer