Follow by Email

lundi 7 mars 2011

AVEC MARINE LE PEN, L'HISTOIRE PEUT-ELLE SE REPETER ?

http://www.aujourdhui-en-france.fr/election-presidentielle-2012/sondage-marine-le-pen-en-tete-au-1e-tour-de-la-presidentielle-05-03-2011-1344656.php

"La multiplicité des candidatures à gauche en 2002 et 15 jours d'entre deux tours de présidentielle pour rassembler 15 mois de dispersion ne seront pas suffisants" avais alors prophétisé le radical de gauche Gérard Charasse. Cela avait conforté ma prémonition de terrain : le Front National sera au second tour et Jospin éliminé. Mes amis socialistes ne voulaient pas le croire...
10 ans plus tard et après bien des péripéties, l'effondrement de la popularité de Nicolas Sarkozy assure-t-il mécaniquement l'avènement d'une nouvelle gauche plurielle? Avec un 21 avril à l'envers?.

D'abord  l'adjectif « plurielle » ne sied plus vraiment à la gauche puisque depuis 2002 précisément, nous sommes passés des entiers naturels aux nombres complexes comme le diraient les matheux et toujours Gérard Charasse. Car les gauches se déchirent entre elles et dans elles à une seule exception, celle de la famille radicale.
Qui puise dans son corps de doctrine un ancrage stable et qui, pour préférer l'histoire à l'actualité, trouve dans le solidarisme, la laïcité et la République, des valeurs que l'écume des jours n'atteint pas.
Autant de réponses que de nouvelles façons de penser.

Localement dans l'Yonne, les radicaux ont su faire preuve de responsabilité en s'adressant directement aux électeurs et aux militants de la gauche dans toute sa diversité, pour que les choses évoluent positivement au niveau départemental. Le parti pivot de la gauche, le parti socialiste, a-t-il pris toute la mesure de sa responsabilité qui est de rassembler toutes les familles de la gauche? À l'échelon départemental, rien n'est moins sûr… et à d'autres niveaux?

Alors OUI, 10 ans plus tard, il est très clair que l'histoire électorale de la présidentielle pourrait se répéter.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire