Follow by Email

mardi 3 juillet 2012

Inauguration de l’exposition Michel BOHBOT de l’art aux livres

Après une exposition à Nice, sa ville d’adoption, en 2007, puis au Musée et à la Médiathèque de Montbéliard, ainsi qu’à la Médiathèque d’Issy-les-Moulineaux en 2011, les livres écrits par Michel Bohbot sont proposés aux Musées de Sens, dans une présentation toujours enrichie.

Michel Bohbot est un voisin qui s’ancre en Sénonais, entre deux séjours dans ces pays lointains où le conduisent à la fois ses obligations professionnelles et son inlassable curiosité.
Profitant de cette proximité, de nombreuses collaborations ont eu lieu à Sens, depuis Art postal, Art posté à la Bibliothèque municipale en 2007, jusqu’à la grande exposition Arts premiers. Collection Michel Bohbot. Découvrir. Ressentir. Partager au Musée en 2008, qui a attiré un public nombreux et avide de dépaysement.

L’exposition De l’art aux livres présentée à l’Orangerie pendant cet été 2012 est bien différente, mais illustre toujours la même personnalité, aussi sensible à l’art qu’à l’écriture. On y verra une importante sélection des livres imprimés, des ouvrages de bibliophilie et des livres d’artistes que Michel Bohbot a réalisés depuis des années en complicité avec des artistes tant en France qu’à l’étranger. Ce sont plus de trois cents ouvrages qui sont ainsi offerts aux visiteurs, et à travers ces œuvres, les personnalités diverses, multiples, pleines de surprises des nombreux créateurs qu’il rencontre. Il faut parler au présent, car Michel Bohbot ne cesse de parcourir les ateliers, de traquer par l’écriture - souvent poétique -, le mystère de la création, de proposer à ses amis peintres, plasticiens ou sculpteurs ces « livres à quatre mains », comme il les appelle, en tirage unique, ce qui en fait l’originalité et la rareté.

En découvrant les richesses de cette exposition, la curiosité du visiteur sera toujours en éveil, passant d’un mouvement pictural à un autre (Figuration narrative, Abstraction lyrique…), d’un format monumental à un petit livre se dépliant « à la chinoise », d’un papier classique aux textures les plus insolites.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire