Follow by Email

lundi 11 avril 2011

POUR L'APRES SARKOZY, QUE LA FRANCE SE RESSAISISSE !

Alors que le débat sur l'islam porté par l'UMP a fait un flop retentissant, le parti Radical de gauche ( PRG ) organise le 16 avril 2011 à la maison de la chimie à Paris, "les rencontres de l'identité républicaine".

Quoi de plus naturel que le plus ancien des partis politiques de France, qui a assuré le régime républicain dans notre pays, se pose cette question : qu'est-ce que l'identité républicaine ?

Après Sarkozy, la France doit se ressaisir. Et cela commence aujourd'hui.

Au sens habituel, se ressaisir signifie que l'on retrouve son calme et son sang-froid. Il nous semble à nous autres radicaux, que la France, et surtout ceux qui parlent en son nom, trouverait bénéfice aujourd'hui à revenir à un discours moins exalté et à des actions moins agressives tant dans le souci d'assurer la cohésion sociale intérieure que dans la pratique quotidienne de nos relations extérieures. La France est en termes métaphoriques un fleuve large, profond, puissant et qui vient de très loin., Ce n'est pas un ruisseau épisodique agité par des sautes d'humeur comme le serait un torrent et tari l'instant d'après par le moindre caprice du temps. Du calme donc, tel sera le premier message des radicaux.

Mais se ressaisir, c'est aussi se rassembler, mobiliser tous ses moyens et ses atouts. La première responsabilité des dirigeants français doit être la mise en oeuvre de toutes les politiques de solidarités qui rassembleront la Nation plutôt que d'inciter par des discours extrémistes et par des actes discriminatoires au renforcement de divisions déjà trop visibles. Se rassembler signifie encore que l'on fait appel à toutes les valeurs qui ont contribué à l'édification de la République pour donner à celle-ci son visage le plus ouvert, le plus tolérant et son image la plus rayonnante. Empruntons à Jean-Noël Jeanneney sa belle formule, « l'avenir vient de loin », pour signifier que nous croyons aux forces de la mémoire si elle nous aide à prospecter le futur et à peser pour le rendre meilleur dans le mouvement sans fin du progrès et de la justice.

Travaillons…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire