Follow by Email

dimanche 28 avril 2013

Inauguration de la 86ème foire de Sens


Monsieur le Sous-préfet,

Madame le Député,

Monsieur le Président du Conseil Général,

Madame la Vice-Présidente du Conseil Régional de Bourgogne,

Monsieur le Président de la Communauté de Communes du Sénonais, 

Mesdames et Messieurs les élus,

Monsieur le vice-président de la Chambre d’agriculture, 

Monsieur le Président de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat,

Monsieur le vice-président du commerce à la CCI,

Mesdames et Messieurs les chefs d’entreprise,

Mesdames et Messieurs les artisans et commerçants,

Mesdames, Messieurs,

Cher invité d’honneur, Hervé de Romémont,

 
C’est toujours un immense plaisir pour moi que de me retrouver parmi vous pour l’inauguration officielle de cette 86ème édition de la foire de Sens.

La foire de Sens est un événement qui me tient particulièrement à cœur.

Depuis sa création, cette manifestation est un moment privilégié de fête et de bonne humeur qui contribue fortement au dynamisme de notre cité. Les retombées économiques pour notre ville sont importantes et, plus que jamais, attendues dans cette période de crise.

Depuis quatre ans, la municipalité a souhaité renforcer l’identité sénonaise et bourguignonne de la foire, l’une des dernières foires ouvertes, donc gratuite pour tous. En associant les industriels, les restaurateurs, les producteurs et les artisans locaux, la Ville a réussi à insuffler un nouveau dynamisme et un coup de jeune à cet évènement. Les invités d’honneur des deux dernières éditions, Fabien Pairon, Meilleur Ouvrier de France, et les fromages Lincet illustrent cette proximité que la Ville de Sens souhaite entretenir avec le territoire du Nord de l’Yonne et ses habitants (au-delà des clivages communaux….).

Un plaisir auquel se mêle une réelle fierté tant cette manifestation est ancrée dans notre culture sénonaise comme peuvent l’être les plus emblématiques monuments de notre ville.

Cette édition met à l’honneur une très ancienne entreprise sénonaise, représentative de notre patrimoine industriel. Ses imposants - pour ne pas dire monumentaux  -  bâtiments dominent depuis plus d’un siècle le carrefour des boulevards du Maréchal Foch, Winston Churchill et des Castors. Vous le devinez si vous ne le savez pas déjà, la Ville de Sens a souhaité rendre hommage aux Moulins Dumée, représentés, ce jour, par Hervé de Romémont, président du Directoire.

Prochainement, cette entreprise se développera, s’agrandira, non loin de Sens, à Gron, sur ce port fluvial qui nous ouvre au monde. Aussi, avant que les établissements Dumée quittent définitivement le centre-ville, je souhaitais  affirmer une fois pour toute et avec force notre attachement à cette entreprise familiale qui existe depuis 1870 et lui rendre hommage. Courant 2015, soit 145 ans après sa création, la société installera une toute nouvelle unité de production  - un moulin ultra moderne - pour assurer et pérenniser son activité et rester l’un des fleurons de nos entreprises du secteur agro-alimentaire du Nord Sénonais.

 Aussi, quoi de mieux pour célébrer cette minoterie que le retour des moissonneuses batteuses sur la Foire de Sens et sur le stand de la Chambre d’agriculture!

Depuis un demi-siècle, la culture des céréales n’a cessé de se développer, de se moderniser, de se renouveler sur notre région. Je tiens à saluer, dès à présent,  le président de la CAPS-Serval et de la Chambre d’Agriculture de l’Yonne : Etienne Henriot.

La synergie entre les Moulins Dumée et la Coopérative Agricole est exemplaire et constitue indéniablement la clé de la réussite économique de ce secteur d’activité sur notre territoire.

Comme les établissements Dumée, la Foire de Sens est le résultat de la transmission d’une tradition qui, aujourd’hui fait la force de cette manifestation.

Elle est la parfaite illustration d’une réussite économique issue d’intérêts partagés par la ville de Sens et sa campagne. Cela a pour moi valeur d’exemple. 

Lucien Cornet, maire radical de Sens et les membres du conseil municipal seraient certainement honorés de voir, 91 ans après, que nous continuons avec la même énergie à mettre en avant la campagne Sénonaise. Les enjeux changent, en 1922,  la création d’une « Foire Nationale de Machines et Instruments Agricoles » devait pallier au manque de main d’œuvre au lendemain de la Grande guerre. Aujourd’hui, cette même campagne vient soutenir le dynamisme économique d’un bassin d’emploi qui n’échappe pas aux conséquences de la crise et défend une identité bourguignonne face à une région parisienne de plus en plus présente.

Aussi, plus qu’un thème, la gastronomie et le terroir deviennent un axe fort qui fixe l’identité de notre manifestation. Cette dernière, anciennement agricole, devient la vitrine de nos savoir-faire et terroirs icaunais, et pas seulement en matière de vin. Cette identité est le fer de lance de l’attractivité de notre territoire. La foire résume parfaitement la richesse et la spécificité de notre pays sénonais. Du moins, depuis 4 ans, c’est ce à quoi nous nous sommes attachés avec les quelques 80 agents municipaux qui œuvrent quotidiennement sur la foire et que je remercie ici, à l’instar de l’ensemble des agents de la ville, qui, tous, à leur niveau, contribuent au succès de cet événement.

Aujourd’hui, la foire de Sens montre, avec éclat, son importance économique même en ces temps de crise.

La présence des 380 exposants, industriels forains compris, et la fréquentation des quelques 200 000 visiteurs témoigneront une fois de plus  de la vitalité économique du Nord de l’Yonne. Comme j’ai déjà pu l’affirmer, je pense que nous devons aujourd’hui nous interroger sur les relations que nous pouvons établir entre notre agglomération, nos industries, notre campagne et les communes environnantes.  Et ce d’autant que nous nous apprêtons à accueillir 10 communes supplémentaires au sein de notre communauté de communes. Nous devons aujourd’hui élargir notre horizon communal qui n’est plus l’échelle adéquate pour répondre aux défis économiques et aux enjeux de territoire de demain.

Aussi, durant ces 6 jours de foire, vont se succéder sur le stand de la Ville de Sens de nombreux professionnels venant de l’ensemble du bassin Sénonais.

Je suis intimement persuadé que l’intérêt général passe par notre capacité à dépasser les rivalités, attisées par la crise économique, entre les communes et les différents échelons des collectivités territoriales.  La présence de nombreux élus montre à l’évidence le rôle fédérateur de la foire de Sens.  Au fil des éditions, le conseil municipal et moi-même nous sommes attachés à ne pas dénaturer une manifestation vivante et animée, emblématique de la qualité de vie que l’on trouve sur notre département.

Bonne foire à toutes et à tous !

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire